FRED's blaBlog

article : Droit à la sécurité ?

< Suivant  -  Précédent >     [Fermer]
Les panneaux électoraux envahissent nos campagnes aussi bien que nos villes, ce qui n'a rien d'étonnant à une semaine des élections.

Ce qui a par contre attiré mon attention, c'est une affiche géante représentant deux adolescentes au look citadin, sourire macquillé, dans un décors flou de gare hi-tech ou de station de métro. Dans le cadre champêtre, printanier, où il était planté, ce panneau au sujet dénottant a capté mon regard. Sur ce fond dépouillé, la photographie m'a d'abord paru confuse. Il m'a fallu un temps pour identifier le décors, un temps supplémentaire pour remarquer la présence incongrue de ces deux jeunes bourgeoises en avant-plan, et encore un temps supplémentaire pour décrypter le slogan:

"JE VEUX QUE MON DROIT A ME SENTIR EN SECURITE SOIT RESPECTE", disaient ces deux adolescentes. C'était une affiche du MR (droite belge).

En m'éloignant, j'ai constaté que cette affiche avait laissé en moi en écho négatif, comme un arrière-goût, une mauvaise odeur me suivant en pensée... Que le slogan soit, en terme d'efficacité, mauvais (une phrase à rallonge semblable à une mauvaise traduction), et la photo médiocre en terme d'impact, n'était sûrement que pour une part négligeable dans mon malaise. Le râbâchement du thème sécuritaire, lui, me dérange en général: ce matin, je revenais de dix jours de vacances en Suisse et en France, pendant lesquels je me suis fait fliquer, contrôler à répétition, et monsieur qu'est-ce que vous faites là, monsieur vous ne pouvez pas dormir ici, monsieur vous avez vos papiers etc. Merci aux sédentaires qui votent pour retirer à leur humble voisin que je suis les libertés dont il n'ont jamais pris la peine de jouir eux-mêmes !

Mais ma gène était plus précise que cela. Ce message me paraissait de mauvaise foi, comme si la revendication ("mon droit à me sentir en sécurité") n'était pas légitime... Quelle drôle d'idée, de prime abord, et pourtant, en y réfléchissant, pourquoi le serait-elle ?

L'humain n'a par nature aucun droit. Il nait nu, avec juste le droit de crever comme tout animal. Les droits que l'ont veut pour lui sont des inventions à entretenir. Ils n'ont rien de naturel. Si nous les souhaitons, il nous faut travailler à les mériter, c'est-à-dire faire activement en sorte qu'ils existent en pratique.

Aucun droit n'est divinement garanti sans contrepartie, aucun droit n'est aquis de naissance. S'il semble l'être, c'est soit que l'on regarde mal, soit qu'il est usurpé.

Par exemple: le droit à me sentir en sécurité. En faisant que les conséquences de mes actes quotidiens, et à plus forte raison les conséquences de mes choix de vie fondamentaux, aillent dans le sens d'une société plus juste, moins oppressante pour chacun, un sens à résorber les inégalités plutôt qu'à les creuser davantage, à lutter contre l'hypocrisie, l'inconscience collective, la précarité et toute autre tare productrice de délinquance et de criminalité... Mérite la sécurité et le bien-être individuels quiconque participe à la sécurité et au bien-être communs. Je ne prétends pas énoncer une morale mais un simple fait: on n'a que le monde auquel on contribue. Ce qu'on y veut, il faut l'y apporter, le partager. Et donc: les uns, en assurant la sécurité économique des autres, garantiraient leur propre sécurité physique bien plus qu'en les surveillant.

Personnellement, je dois dire que je ne fais pas grand chose qui soit socialement méritoire (toujours au sens naturel, et non moral du terme); je ne mérite donc pas plus la sécurité que me procure notre police que les tracas dont elle m'accable. (peut-être même mérité-je les tracas, puisque tout en méprisant l'état policier, je ne m'y suis jamais opposé sérieusement).

Hélas nous vivons dans un monde tel, qu'en se contentant de suivre la pente culturelle tracée, nous aurons une influence plutôt "déméritoire" sur celui-ci... Non que l'on puisse s'arrêter à une telle excuse.

En tout cas, les deux pétasses de l'affiche ne méritent certainement pas de pouvoir se trimbaler innocemment dans le métro populeux un sac en cuir à l'épaule, avec pour seule conscience sociale leur vague conscience de classe. Au monde qui les héberge, ont-elles jamais tenté d'apporter le confort et la sécurité qu'elles s'estiment dues ? Comment, dès lors, pourraient-elles en bénéficier durablement ?

05 JUIN 2010

0 commentaire(s) - ajouter un commentaire
[Thèmes : politique - société ]

Liste des articles :

[ Afficher plus ] [ Afficher Tous ]
Seuls les articles relatifs à "société" sont listés ci-dessous.

21 DECEMBRE 2013   Voilà-t-y pas qu'on me menace sur Facebook... (0)
[Français]   [ société - Dieudonné ]
19 DECEMBRE 2013   Pourquoi j'aime bien Dieudonné (0)
[Français]   [ société - Dieudonné ]
13 JAN 2013   Nom de Dieu (suite) (0)
[Français]   [ langues - racisme - société - censure - internet ]
16 OCT 2012   Combat intérieur (0)
[Français]   [ société - (lien) ]
31 AOUT 2012   Sois libre et tais-toi. (2)
[Français]   [ censure - racisme - société ]
16 MAI 2012   Nom de Dieu (1)
[Français]   [ langues - racisme - société ]
11 MAI 2012   Nouveau règlement de Paypal (1)
[Français]   [ business - libertés - liberté d'expression - société - censure ]
23 MARS 2012   Bazarder nos acquis sociaux ne sert à rien (0)
[Français]   [ politique - économie - société - (lien) ]
06 JUIN 2010   Droit à la sécurité (suite...) (0)
[Français]   [ politique - société - histoire ]
05 JUIN 2010   Droit à la sécurité ? (0)
[Français]   [ politique - société ]
24 MAI 2010   Simenon et Maigret (0)
[Français]   [ art - culture - litterature - belge - société ]
DEC. 2005   Dentier vs. Tétine (0)
[Français]   [ art - culture - cinéma - film - société - censure ]